Utilisation de cookies

Nous utilisons des cookies propres et de tiers pour améliorer nos services et contenus en analysant vos habitudes de navigation. En poursuivant avec la navigation ou en cliquant sur « Accepter », vous acceptez leur utilisation.

Communiqués de presse

3 octobre 2019

Le gouvernement de la Colombie octroie son troisième brevet

à Lleida.net

Madrid, le 3 octobre. - Le gouvernement de la Colombie a octroyé à l’entreprise technologique espagnole Lleida.net (BME:LLN; EURONEXT:ALLLN) un nouveau brevet pour sa méthode de courrier électronique certifié avec signature électronique reconnue.

Le nouveau brevet est le numéro 35 683 de la Surintendance de l’industrie et du commerce du gouvernement de la Colombie, sera en vigueur pour une période de 20 ans, étant le troisième brevet délivré par les autorités du pays sud-américain à la société, cotée sur le Marché alternatif boursier de Madrid et sur Euronext Growth à Paris. 

La Colombie est le principal marché de Lleida.net en Amérique latine, où elle fournit des services de communications électroniques certifiées à des administrations publiques telles que Correos Colombianos, qui fournit ses services de poste à la plupart des entreprises du pays.

« L’octroi de ce brevet permettra á la société d’élargir l’essor de son commerce en Colombie sur un secteur à grand potentiel tel que la notification et signature de contrats électroniques, dans un pays qui est fer de lance technologique dans la région », expliquait Sisco Sapena, fondateur et directeur général de Lleida.net.  

Cette technologie brevetée de Lleida.net permet l’envoi de courriers électroniques certifiés signés numériquement avec signature reconnue sans qu’elle soit modifiée au moment de la certification.

Elle permet de générer un certificat juridiquement valide qui peut être présenté comme preuve devant les tribunaux pour prouver l’envoi, le contenu, la remise et la non manipulation des contenus.

Fin 2018, la société est devenue le premier et le seul fournisseur espagnol et le sixième en Europe à obtenir la certification de service qualifié de remise électronique certifiée du règlement EIDAS. 

Cette homologation lui permet d’opérer au niveau européen sans aucune barrière nationale, et ses certificats sont admis devant tout tribunal ou administration européenne.

Actuellement, l'entreprise compte 106 brevets au niveau mondial concernant les méthodes de certification, fruit de sa stratégie d’internationalisation conçue pour défendre sa position sur les marchés ou elle opère.

Autre que la Colombie, quelque 70 pays reconnaissent la validité juridique des méthodes électroniques en tant que moyen de certifier les notifications légales dans les processus de signature de contrats. Parmi ces pays se trouvent les États-Unis, Taïwan, Japon, Australie, Nouvelle Zélande, Israël, Afrique du sud et le Conseil de coopération du golfe.

Au cours de 2019, la valeur de la société a augmenté de 6,45 pour cent.  Leurs actions se sont négociées, à la clôture du marché d'hier à 0,99 euro à Madrid et à 0,95 à Paris.