Utilisation de cookies

Nous utilisons des cookies propres et de tiers pour améliorer nos services et contenus en analysant vos habitudes de navigation. En poursuivant avec la navigation ou en cliquant sur « Accepter », vous acceptez leur utilisation.

Communiqués de presse

11 septembre 2020

Les actionnaires de Lleida.net se réunissent lundi pour app

rouver l’entrée à la bourse de New York

Madrid, le 11 septembre. - L’assemblée générale des actionnaires de Lleida.net se réunira de manière télématique lundi prochain pour discuter et approuver, le cas échéant, l’introduction de la société dans OTC Markets Group de New York.

Le 31 juillet, le conseil d'administration de la société cotée a approuvé la demande de ses actionnaires l'autorisation pour l’introduction à pour New York.

Si le listing est approuvé, les titres de Lleida.net commenceront à coter dans le segment OTCQX du OTC, qui rassemble environ 500 entreprises internationales et qui capitalise 1,4 trillions de dollars américains.

Lleida.net, qui a gagné cette année en valeur en Euronext Growth et en BME Growth au-dessus de 800%, considère que commencer à être coté sur le marché des États-Unis permettra à un plus grand nombre d'investisseurs internationaux d'accéder au capital de la société.

Lleida.net est cotée actuellement dans le segment Growth de BME depuis 2015 (anciennement, le MAB) et dans le segment Growth de Euronext à Paris depuis 2018.

Tout au long de 2020, l'entreprise s'est consolidée comme la plus liquide du marché alternatif espagnol, avec des volumes de négociation cumulés de plus de 100 millions d'euros, déjà 50 fois supérieurs à l'ensemble de ceux enregistrés en 2019.

Lleida.net, qui s'est consolidé en 2020 comme le principal fournisseur de services de signature numérique et de processus contractuels et de notification électronique certifiée, prévoit viser le marché étasunien l’année prochaine. 

La société possède un portefeuille international de brevets qui dépasse 185, et qui ont été accordés par les autorités de la propriété intellectuelle de pays tels que les États-Unis, l'Union européenne, la Chine, la Russie, l'Inde, le Mexique, le Japon, la Colombie, Argentine, Pérou, Afrique du Sud, Nigeria, Australie ou Nouvelle-Zélande.

En juin, elle a approuvé la première distribution de dividendes de son histoire.